Découvrir Paris et ses canaux

Canal de l'Ourcq

Peut être allez vous nous en vouloir, mais… tout ne se passe pas à Paris, on va aussi vous parler de la province ! L’Ourcq prend sa source dans un petit village Axenais ; Silly la Poterie, au lieu-dit Port aux Perches. La rivière parcours près de 90km avant de rejoindre la Marne. C’est au niveau de Mareuil-sur-Ourcq que la rivière fut détournée par les travaux de canalisation. À cet endroit, commence le Canal de l’Ourcq et prend son chemin vers Paris, parcourant une distance de 90km …

Historiquement

A l’époque de Lutèce, l’eau de la Seine était utilisée quotidiennement par les habitants. Mais la qualité de l’eau laissait à désirer…

Deux aqueducs ont donc été construits au IV ème siècle pour irriguer les thermes de Cluny. Le premier était situé le long de la Seine, le deuxième, le long de la rue Saint Jacques. Ils furent détruits après la chute de Rome et les Parisiens ont dû à nouveau utiliser l’eau de la Seine, jusqu’au VIII ème siècle, en variant cependant avec les eaux de source de Belleville et du Pré Saint Gervais, qui étaient plus saines. Plus saines, mais pas vraiment propres…

Puis, lors de la création des Halles de Paris par Philippe Auguste, il fût nécessaire de construire deux fontaines (dont la fontaine des Innocents), pour un accès à l’eau plus pratique. Plus tard, Louis XIV favorisa la création de fontaines supplémentaires, mais malgré cela, l’accès à l’eau était restreint…

Parallèlement aux problèmes conséquents et récurrents d’approvisionnement en eau, s’ajoutait le besoin en bois de chauffage et de construction. Les Parisiens comptaient se fournir à partir de la forêt de Retz, à proximité de Villers-Cotterêts. Et pour ce faire, il fallait travailler sur l’optimisation du trajet…

La construction du canal de l’Ourcq a donc été décidée, mais ce n’est qu’en 1560 que commencent les vrais travaux de canalisation.

Quelques années plus tard, en 1782, Louis XVI ordonna des travaux de détournement des eaux de la Bièvre, mais les corporations d’artisans qui travaillaient grâce à ce cours d’eau forcèrent très rapidement l’interruption de ce projet.

Après la prise de la Bastille, commencent de grands travaux pour canaliser l’Ourcq et aménager des faubourgs tout autour du canal. En 1801, il est décidé d’amener l’Ourcq à Paris, en s’aidant de la Marne, qui sert de point de ralliement naturel à l’Ourcq et à la Seine. Un demi millier d’hommes est mobilisé par Bonaparte pour la réalisation de ce projet, qui coûta, au passage, environ 15 millions d’anciens francs, financés en partie par les taxes sur les produits importés, notamment les vins…

Concrètement, le projet avait pour but d’ouvrir

  • un canal de dérivation de la rivière de l’Ourcq, vers un bassin de Paris, situé près du village de la Villette
  • un canal partant de la Seine, au dessus du bassin de l’Arsenal, rejoignant les bassins de partage de la Villette, passant par Saint Denis et rejoignant la rivière d’Oise vers Pontoise.

Le projet achevé, le canal de l’Ourcq servait donc à la fois à la navigation, à l’alimentation des canaux Saint Martin et Saint Denis, et couvrait également les besoins en eau des habitants. Il permettait également aux bateaux d’esquiver la traversée de la Seine, qui à l’époque avait un courant très vif de par l’absence de barrages (qui seront construits bien après).

Le premier bateau part le 15 août 1813 de Claye Souilly et arrive à la Villette. Le canal est alors confié à la Compagnie Vassal et Saint-Didier, qui signe un contrat de 99 ans pour entretenir et exploiter le canal. Paris verse une somme de 7 500 000 d’anciens francs pour financer les travaux d’investissement.

Le réseau des Canaux de Paris

Reste à réguler le courant du canal…

L’ingénieur Emile Vuigner place sur le canal cinq écluses, empêchant les grands bateaux de la Marne d’emprunter le canal. Un type nouveau de bateau, la flûte d’Ourcq, est donc créé.
Le canal Saint Denis est ouvert à la navigation en 1821 et les bateaux provenant de La Ferté Milon débarquent au bassin de la Villette, puis les premiers bateaux de Mareuil-sur-Ourcq arrivent sur le canal Saint-Martin.

Le réseau des canaux de Paris est ainsi achevé après 23 ans de travaux !
À Paris, La Villette devient alors un des plus importants quartiers industriels. Grâce au port, matières premières et denrées alimentaires affluent de nombreuses régions du monde. Il est l’un des principaux ports français.

La navigation de commerce a cessé en 1962 et est remplacé 20 ans plus tard par la navigation de plaisance.

D’après une source officielle, les ports des 3 canaux parisiens connaissent un trafic d’un million de tonnes par an, essentiellement constitué de matériaux de construction, sables, graviers et produits de démolition.

Au moment de l’implantation du Stade de France, la proximité du canal Saint-Denis a permis d’évacuer les gravats et d’approvisionner la construction en matériaux divers par la voie d’eau.

Les berges du Canal de l’Ourcq et du Canal Saint Martin sont des lieux très appréciés des Parisiens, qui n’hésitent pas à y passer leurs soirées entre amis dès l’arrivée des beaux jours, et durant l’été : apéros, pique niques, promenades à pieds, ou en vélo… des pistes cyclables suivent d’ailleurs les quais du Canal, et ce jusqu’à Sevran !

Pourquoi ne pas y aller ce week end … !

Vous aimerez aussi…

À découvrir également

Menu