SoHo, le quartier branché de New-York

Greene Street : Quartier de SoHo à New York

SoHo fait partie de ces quartiers de New York qui changent et évoluent en fonction des époques. Ancien quartier industriel, il fut un temps investi par les artistes sans le sou, avant de devenir le quartier en vogue qu’il est aujourd’hui.

La naissance d’un quartier

Son nom est un acronyme qui vient de “SOuth of HOuston Street” : au sud de la rue Houston. Situé dans le Lower Manhattan, il est délimité au sud par Canal Street, 6th Avenue à l’ouest et Lafayette Street à l’ouest. Aux XVIlle et XIXe siècles, SoHo était un quartier occupé principalement par des industries. La plupart des bâtiments étaient de grands entrepôts aux structures en fonte, et les rues étaient pavées.

Mais au début du XXe siècle, SoHo devint de plus en plus connu pour ses ateliers clandestins où de la main-d’oeuvre étrangère était exploitée. Lorsque des lois réglementant les conditions de travail furent votées, SoHo fut déserté et devint peu fréquentable.

C’est ainsi que, dans les années 1960, des artistes peu fortunés commencèrent à y emménager. Les loyers étaient très abordables, et les immenses entrepôts et ateliers abandonnés étaient assez grands pour leur permettre d’y travailler.

L’architecture de SoHo

SoHo est l’endroit du monde où l’on retrouve le plus d’éléments d’architecture de l’âge de la fonte – “cast-iron architecture”. La majorité des 250 immeubles de ce style qui existent encore à New York sont dans ce quartier, en particulier sur Greene Street, où l’on en trouve une cinquantaine.

À partir de 1850, grâce à la révolution industrielle, produire de la fonte et l’utiliser pour construire des immeubles devient plus rentable que d’utiliser de la pierre ou de la brique. Parce que la fonte était un matériau facile à travailler, il permettait d’ajouter des ornementations moulées sur les façades. C’est pourquoi on retrouve, sur ces bâtiments, beaucoup d’éléments de décoration emprunts à l’architecture classique européenne tels que des colonnes, des arcades, des corniches ou des frises, par exemple.

La solidité du métal permit aussi de construire d’immenses baies vitrées. Celles-ci, avec les escaliers extérieurs qui furent rajoutés au début du XXe siècle, font partie des caractéristiques de l’architecture de SoHo.

SoHo aujourd’hui

La plupart des ces immeubles ont été restaurés à partir des années 1970, quand le quartier fut classé district historique. Les immeubles à ne pas louper, si vous vous intéressez à l’architecture, sont le E.V. Haughwout Building, le Cheney Building, ou encore le Roosevelt Building.

De nos jours, il reste encore quelques artistes, qui avaient investi les lieux lorsque l’immobilier était encore abordable. Mais ce sont surtout des lofts, des bureaux, et des galeries d’art qui peuplent à présent ce quartier.

Un signe qui ne trompe pas quant à la popularité de SoHo : si vous voulez passer une soirée dans un de ses restaurants, il vous faudra probablement réserver quelques semaines à l’avance.

Menu