Sagrada Familia, le lieu favori des touristes

Sagrada Familia à Barcelone

Le temple expiatoire de la Sainte Famille (Temple Expiatori de la Sagrada Família, en catalan), communément appelée la Sagrada Família, est une fondation exceptionnelle située dans le district d’Eixample. C’est le lieu favori des barcelonais ainsi que des touristes visitant la capitale de la Catalogne. Il n’est pas anodin que la traduction catalane de “Sagrada Familia” soit “Notre Famille”. Depuis sa construction jusqu’à aujourd’hui, l’église n’a compté que sur des dons privés.

La première pierre de l’église fut posée le 19 mars 1882 par l’évêque de Barcelone. Peu de temps après, la construction s’arrêta à cause du manque de capitaux. La responsabilité du projet fut alors confiée à un nouvel architecte et ensuite, grâce à de nouveaux dons, la construction reprit. Pourtant à ce jour, la construction de l’église reste inachevée. Néanmoins, le 7 novembre 2010, la Sagrada Família fut capable d’organiser des offices religieux et fut sacrée par le Pape Benoît XVI.

La fin de la construction est prévue pour 2026, au centième anniversaire de la mort de l’architecte en chef de l’église, Antoni Gaudí. Encore aujourd’hui, Sagrada Família étonne l’imagination, dominant Barcelone telle une caverne mystérieuse avec de profondes grottes et des stalagmites en forme de cloche. Lorsque les travaux de l’église seront terminés, elle comportera 17 tours symbolisant les 12 apôtres, les 4 Évangiles et la Vierge Marie. La dix-huitième et plus grande tour symbolisera Jésus Christ.

Les architectes d’origine étaient Joan Martorell et Francisco del Villar, mais ils abandonnèrent le projet juste après son commencement. La raison de cet abandon reste inconnue. Antoni Gaudí fut choisi pour remplacer Martorell.

En 1885, une chapelle fut construite ainsi que sacrée et le premier office solennel eût lieu. C’est à cette époque que la construction fut stoppée par manque de capitaux. Cinq ans plus tard reprirent les travaux : les tours luttaient dans le ciel comme si elles étaient en vie et un déambulatoire avec un chevet de sept chapelles absidiales fut construit, rassemblant un rocher mythique où se trouvaient lézards, escargots et plusieurs variétés de plantes.

La conception de Gaudí exigea de l’église qu’elle soit construite dans le style d’une basilique, c’est à dire en forme de croix, avec une coupole de 170 mètres de haut symbolisant le Christ se dressant majestueusement depuis le centre. Autour de la coupole se trouvent trois façades, chacune possédant un clocher, orientées respectivement vers le sud, l’est, et l’ouest. La première est la façade de la Gloire, la deuxième la façade de la Nativité, et la troisième la façade de la Passion.

Par le biais de calculs de l’acoustique très précis, Gaudi a conçu les clochers de façon à ce que les cloches soient emmenées par le vent et se précipitent ainsi à travers les fenêtres du clocher, glorifiant le Seigneur avec leur fort tintement.

L’intérieur de l’église est tout aussi splendide que son extérieur – les colonnes (symbolisant les saints et les apôtres) ressemblent à des arbres gigantesques maintenant la coupole céleste. Les rayons du soleil traversent les fenêtres à différents niveaux, faisant penser à une pluie d’étoiles.

L’architecte commença à travailler sur la façade de la Nativité en 1892, tout en réfléchissant aux scènes terribles et réalistes de la façade de la Passion pour représenter l’ampleur du sacrifice du Sauveur.

Gaudí consacra une grande partie de sa vie à la construction de la Sagrada Família – il travailla gratuitement et investit toutes ses économies dans le projet. Il déménagea de sa maison située au Parc Güell et s’installa plus proche du chantier de construction. Lorsqu’un tramway percuta le vieil homme pendant l’été 1926, seule une femme fut capable d’identifier le grand architecte – et ce fut par hasard. Gaudí fut enterré dans la crypte de son église, premier projet et raison de vivre de l’artiste.

La construction de l’église fut menée par les élèves de l’architecte de génie, puis par les élèves de ces élèves. Les travaux se poursuivent aujourd’hui sous la direction d’un directeur de projet, cependant l’aspect de l’église change progressivement, perdant la finesse de sa silhouette sa décoration luxueuse. Mais cela n’empêche pas les barcelonais d’aimer cette église de tout leur cœur, ni les touristes d’être subjugués devant l’incomparable beauté de la Sagrada Família.

Vous aimerez aussi…

À découvrir également

Menu