Barcelone, un véritable musée à ciel ouvert

Ville de Barcelone

La ville de Barcelone est une sorte de grand musée en plein air situé sur les bords de la méditerranée. Elle se classe deuxième ville d’Espagne par sa taille et par son nombre d’habitants. Elle est également la capitale de la Catalogne (une des 17 communautés autonomes d’Espagne).

Barcelone a deux langues officielles, égales entre elles : l’espagnol et le catalan. Cependant, pour se distinguer des autres communautés autonomes, les catalans préfèrent utiliser leur langue natale et encouragent les visiteurs à en faire de même. Par exemple, s’il veut travailler au gouvernement, même un espagnol se doit de passer un test de langue catalane. Dans les rues de Barcelone, les catalans sont plus susceptibles de parler aux touristes dans leur langue plutôt que dans une autre.

La côte nord-est de la Péninsule Ibérique est un endroit pittoresque considéré comme “la partie la plus européenne d’Espagne”. En mars 2010, Barcelone devient le siège de l’Union pour la Méditerranée, unissant 43 pays.

La population s’élève à plus d’1,5 million d’habitants, avec 4 millions vivant en périphérie. La province (du même nom) comporte presque 5 millions d’habitants. Au niveau de la population, Barcelone se classe deuxième ville d’Espagne et 10ème d’Europe.

Le paysage naturel ne fait pas qu’offrir une protection contre les ennemis, mais aussi des vues magnifiques, attirant des millions de touristes et ayant inspiré de nombreux artistes et poètes. Les pentes montagneuses entourant Barcelone sont ornées de magnifiques parcs et jardins, l’est de la ville donnant sur la mer.

Un des passe-temps les plus populaires d’Espagne, mais également un important moyen de transport, le funiculaire. Le téléphérique traverse le port de manière diagonale et rejoint les 3 lieux dominants de la ville : la tour Saint Sébastien (96 mètres), la Tour Jaume (107 mètres) et le poste d’observation de Miramar, situé dans la partie nord de la célèbre montagne de Montjuïc.

Les voyageurs s’aventurant à utiliser ce moyen de transport plutôt radical ne profiteront pas uniquement de la vue merveilleuse sur la ville, le port, et le golf, mais mettront également leur courage à rude épreuve. Beaucoup de personnes disent que le téléphérique de Barcelone est une attraction plutôt extrême.

Jusqu’à récemment, on pensait que la première colonie de la montagne de Montjuïc datait du IIIème siècle avant notre ère, et qu’elle avait été fondée par le commandant carthaginois Hannibal Barka. La nouvelle colonie fut nommée Barcino en son honneur. Pourtant, les fouilles menées au XXème siècle ont révélé des ruines de bâtiments encore plus anciens.

200 ans plus tard, ce territoire convenable fut occupé par les Romains. Ils imposèrent leurs propres lois, religion, langue, valeurs et système durant six siècles. Désormais, les seuls indices de cette époque sont les vestiges d’un mur d’une forteresse et des rues labyrinthiques situées dans le quartier Gothique, ressemblant à un géant damier.

Jusqu’à la fin du XVIIIème siècle, le mur délimitait la ville ; aujourd’hui il délimite la “Vieille Ville”. Les districts de Gràcia, Sarrià et Sants devinrent ensuite les banlieues de la capitale. Le plus ancien district de la Vieille Ville se trouve entre le Boulevard de La Rambla et la Via Laietana. Historiquement, le centre politique et social de Barcelone était la Place Sant Jaume.

Les expositions internationales de 1888 et de 1929 ont fourni un énorme élan au développement de Barcelone. La ville fut décorée de sublimes œuvres architecturales signées Antoni Gaudí, Lluís Domènech i Montaner, et Josep Puig i Cadafalch.

Aujourd’hui la capitale de la Catalogne est divisée en dix districts, parmi eux la Vieille Ville, Montjuïc, et Eixample. Ce dernier vit le jour au XVIIIème siècle faisant partie du projet concernant le développement de la ville. La rencontre unique de l’architecture gothique et moderne ne cesse d’épater les touristes et représente une incontournable fierté des catalans.

Ceux désirant visiter tous les sites touristiques de Barcelone doivent rester plusieurs jours – la ville est un musée vivant avec de magnifiques expositions et d’inépuisables réserves.

De la même manière qu’une sortie au théâtre commence au guichet, un voyage à la ville commence avec les aéroports, les gares et les ports. El Prat, l’aéroport de Barcelone, fut construit en 1973 et totalement rénové en 1992, avant le début des jeux olympiques. Pour le confort des invités, toutes les indications sont écrites en espagnol et en anglais et l’office du tourisme s’occupe de tout problème que l’on pourrait rencontrer.

Le meilleur moyen de se rendre au centre de Barcelone, mais aussi le plus économique, est d’utiliser les trains classiques, quittant la gare toutes les demi-heures. La route en direction de la Place de Catalogne (plaça de Catalunya en catalan) dure 20 minutes, mais à partir de cet endroit, comme pour la gare ferroviaire de Sants, les lignes de métro, des navettes, des bus, les trains de banlieue ramifient toutes les directions.

Dans le centre de Barcelone se trouve un port. Les traversiers provenant d’Ibiza et de Majorque amarrent au Terminal de Saint Bertrand. Les navires de croisière peuvent amarrer n’importe où dans le port. L’espace de stationnement le plus populaire se situe devant le centre d’affaires international, depuis lequel l’infoduc bâbord part pour atteindre la Colonne Christophe Colomb.

Le système de transport de la capitale de la Catalogne comprend tous les moyens de transport possibles : le transport par bateau ou par voie ferrée, les bus, le métro, et le funiculaire. On y trouve de nombreux taxis, des voitures de locations et des vélos. Ce dernier est un des moyens le plus célèbre pour faire le tour de la ville.

Il est indispensable de se munir de cartes de 10 ou 50 voyages pour voyager moins cher. L’association touristique offre la Barcelona Card aux voyageurs, fournissant tout moyen de transport durant quelques jours mais également des réductions sur les visites des musées et les attractions touristiques.

L’appellation “capitale culinaire de l’Europe” pour Barcelone n’est pas choisie par hasard. Les cafés et les restaurants catalans offrent des plats japonais, arabes, turcs et pakistanais, tout comme de la cuisine latino-américaine et chinoise.

Un plat traditionnel catalan comprend du poisson, de la viande, du poulet et des légumes. Mais la particularité de chaque recette se trouve dans les sauces, faites d’ail, d’huile d’olive, de chapelure, de pignes et d’autres noix. Les catalans préfèrent le “pa amb tomaquet” – un pain grillé avec une sauce unique faite de tomates, d’huile d’olive, et de sel – sur un sandwich typique au beurre.

Les tapas sont très populaires à Barcelone. En général c’est le nom donné aux hors-d’œuvre servis avec du vin, de la bière ou seuls. Parmi les ingrédients, on peut trouver du fromage et des légumes tout comme du bœuf et du poisson. Ces mets distingués sont servis dans les bars et les restaurants, ou sont préparés à la maison pour pique-niquer. Les buffets offerts aux touristes sont également composés principalement de tapas.

Le marché de la Boqueria est un des attraits de la ville mais également un lieu pour se familiariser avec les habitants du coin ainsi que la cuisine. Son formidable feu d’artifice de couleurs, de senteurs et de goûts est tout simplement inoubliable.

Vous aimerez aussi…

À découvrir également

Menu