L’église Sainte-Marie-de-la-Mer

Sainte Marie de la Mer

L’église Sainte-Marie-de-la-Mer (Santa Maria del Mar en catalan) est un des plus beaux bâtiments gothique de Catalogne, à l’apogée de la navigation et du commerce maritime. Au XIVème siècle, cette église située au bord de la mer était considérée comme le bastion de la foi le plus important, après la cathédrale.

Auparavant, sur ce même endroit, se trouvait une nécropole romaine, où Sainte Eulalie (une jeune femme chrétienne mise à mort en raison de ses croyances) fut enterrée au VIème siècle. Jacob le Conquérant jura d’ériger une église en l’honneur de sa victoire navale contre la Sardaigne, mais il fut incapable de tenir sa promesse. La première pierre du bâtiment moderne fut posée le 25 mars 1329 par le Roi Alphonse IV d’Aragon et le travail fut achevé en 1383, sous Pierre III.

La construction se poursuivit sans interruption durant 54 ans afin de conserver un style architectural unique et ainsi créer le meilleur exemple du style gothique catalan. La totalité des confréries du quartier de la Ribera espagnole ont contribué à la construction de l’église. Cette église du peuple, construite par le monde entier, ne touche pas seulement sa monumentalité, mais aussi l’esprit particulier présent dans ses murs. Son lien avec la mer se retrouve dans beaucoup d’éléments, de l’hologramme des bateaux sur la porte principale jusqu’à un navire ancien, situé à l’intérieur.

Tout au long de son histoire, l’église a dû être reconstruite plus d’une fois à cause des tremblements de terre et des incendies. En 1459, un des plus anciens vitraux fut remplacé, en tant que grande faveur, dans le style gothique flamboyant. Aujourd’hui, c’est un des détails les plus mémorables de l’intérieur de l’église.

L’espace intérieur comporte trois élégantes allées, toutes dans le même style, espacées de 13 mètres, supportées par des colonnes octogonales. C’est une caractéristique unique de Sainte-Marie-de-la-Mer, inhabituelle en ce qui concerne les églises gothiques. Parmi les autres caractéristiques particulières se trouvent les vitraux du XVème siècle, y compris “Le couronnement de la Madone”, “l’Assomption de la Vierge”, et “le Jugement Dernier”.

Malheureusement, la majeure partie de l’ameublement, y compris l’autel du XVème siècle conçue dans le style baroque, furent détruits dans un incendie en 1936. L’excellente acoustique du bâtiment permet l’organisation de concerts et l’intérieur luxueux donne une impression d’harmonie dans l’espace. Les murs extérieurs, larges et harmonieux, le clocher octogonal avec ses trois rangées de fenêtres, et l’élégant portail (avec ses bermes qui s’étendent vers l’extérieur, créant ainsi un effet visuel extraordinaire), tout ceci donne à l’église un style violent et majestueux.

Un petit endroit situé à gauche de l’église a été transformé en un amphithéâtre commémoratif. Un hommage aux soldats catalans morts au combat contre les troupes de Philippe V d’Espagne en 1714 est gravé dans ses murs de pierre.

Vous aimerez aussi…

À découvrir également

Menu