Nos conseils pour bien préparer vos séjours

Partir en vacances peut réserver parfois quelques surprises. Pour un séjour réussi, mieux vaut ne rien laisser au hasard. Nous vous proposons quelques conseils pour bien préparer votre départ, améliorer vos conditions de séjour et comment réagir en cas de problème sur place.

Passeport, demande en règle

PasseportVous pouvez le demander à La mairie, à la préfecture, à la sous-préfecture de votre domicile ou, si vous habitez Paris, à l’antenne de police de la mairie de votre arrondissement (ou au centre de police). Vous devrez présenter un extrait de naissance avec filiation complète (ou le livret de famille de vos parents), ou votre livret de famille avec filiation complète. Il faut en outre remplir un formulaire de demande auprès du guichet d’accueil. Vous devrez aussi fournir deux photos d’identité récentes, un justificatif de domicile récent (avis d’imposition, facture EDF, etc.) et un timbre fiscal de 86 E. Si vous avez déjà une carte d’identité sécurisée, les démarches sont simplifiées. Sachez que le site www.action-visas.com vous fournit les demandes de visa à remplir, les tarifs et les renseignements relatifs aux démarches administratives pour se rendre dans n’importe quel pays. Une vraie mine d’informations !

Spécial USA

Depuis octobre 2004, les ressortissants français désirant séjourner aux États-Unis ne seront dispensés de visa que s’ils sont titulaires d’un passeport à lecture optique délivré avant le 26 octobre 2005, ou d’un passeport délivré entre le 26 octobre 2005 et le 26 octobre 2006 (modèle Delphine comprenant une puce sur la couverture ou une photo numérique), ou un passeport électronique délivré à partir du 26 octobre 2006 (avec puce électronique ET photo numérique). Pour tout renseignement complémentaire, rendez-vous sur le site de l’ambassade des États-Unis: https://www.usembassy.gov/.

Vous partez à New-York ?

New YorkComme beaucoup de touristes français, un voyage aux États-Unis commence par une visite de la Big Apple. Découvrez notre dossier spécial New-York pour organiser votre séjour dans la ville qui ne dort jamais. Nous vous avons concocté un guide complet avec des idées de visites classiques et d’autres qui sortent de l’ordinaire. C’est par ici : Guide New-York.

Voyager en Europe

La carte d’identité est obligatoire pour voyager dans les pays membres de la communauté européenne. Gratuite, vous pouvez la demander dans votre mairie. Munissez-vous d’un justificatif d’état-civil (pour une première demande), de deux photos d’identité et d’un justificatif de domicile.

Tout par Internet

De nombreux sites proposent des vols ou des séjours «low cost », que vous soyez seule ou en famille. N’hésitez pas à aller sur les forums de discussion pour avoir des infos d’internautes expérimentés, surtout si vous partez loin. Une fois votre destination choisie, vous pouvez, toujours sur le Net, acheter un billet, réserver un hôtel, louer une voiture… De nombreux sites vous permettent de comparer les prix et de choisir vols et séjours, tout en vous proposant régulièrement des offres discount easyjet.com, opodo.fr, lastminute.com, ebookers.com…

À la découverte du terroir

Le Net propose aussi une infinité de sites qui offrent des locations à la campagne, pour des durées d’un week-end, d’une semaine ou plus, avec séjours à la ferme, chambres d’hôtes, gîtes… Ce type d’hébergement donne l’occasion de connaître les coins de France les plus reculés et de découvrir à son rythme des richesses naturelles ou culturelles insoupçonnées. Gîtes de France, 56, rue Saint-Lazare 75009 Paris. T l. : 01 49 70 75 75. Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 18 h, avec ou sans rendez-vous. Internet : www.gites-de-france.com

Le numéro de licence de l’agence de voyages est votre garantie

Vérifiez que votre agence a un numéro de licence, inscrit sur la brochure et sur le contrat (les sites Internet sérieux affichent aussi leur numéro). Cette licence, délivrée par le ministère du Tourisme, est assortie d’une caution versée par l’agence. Au cas où celle-ci détournerait votre argent, vous pourriez le récupérer. Et ce, d’autant plus vite que votre agence adhère à l’Association professionnelle de solidarité. Cette association vous permettra d’être remboursée entre [e moment où vous achetez le billet et celui où devrait commencer le séjour. Une fois sur place, si votre agence fait partie d’un réseau, c’est le siège de ce réseau qui pourvoira à la défaillance de votre agence. Elle réglera aux professionnels les prestations que vous aviez payées mais qui ne leur ont pas été versées. Sans cette intervention, vous risquez de ne pas bénéficier de ces prestations, ou d’être obligée de les payer une seconde fois.

Vérifiez que votre identité est exacte

Après la délivrance des billets, vérifiez l’orthographe de vos nom et prénom. S’il y a une erreur, faites-la corriger ou vous risquez d’être refoulée par la police des frontières. Il sera impossible de faire rectifier l’erreur le lendemain. Et même si vous revenez le jour même, l’agence sera obligée de refaire un dossier pour changer le billet. Il se peut qu’il n’y ait plus de place ou que le billet ne soit plus au même prix, car la contrepartie des billets à prix attractif est qu’ils deviennent presque tous non modifiables et non remboursables à partir du moment où ils ont été émis. Vérifiez : c’est indiqué par NON REF (non-refund) pour non remboursable et NO CHG (no-changement) pour non modifiable. Conséquence : vous partez à New York du 1er au 16 janvier avec un billet valable un mois, la ville vous plaît, vous décidez de prolonger votre séjour. C’est impossible avec la mention NO CHG.

Pensez à l’assurance médicale

Avant d’en souscrire une, vérifiez si votre mutuelle ou votre Carte bleue ne couvre pas certains frais médicaux dans les pays européens. Sinon, prenez une assurance, car le moindre bobo à l’étranger peut vous coûter très cher. Si un problème de santé plus grave survient, vous bénéficierez, grâce à votre assurance, d’un rapatriement sanitaire effectué dans les meilleures conditions. Les cas les plus fréquents où l’assurance médicale entre en jeu ont lieu avant le départ. Si vous vous cassez une jambe avant de partir, vous serez remboursée de votre billet si vous êtes assurée. Mieux, si cela arrive à ta personne avec laquelle vous deviez partir, et que vous annulez, vous aussi, vous serez remboursée.

Un 2-étoiles bien géré vaut mieux qu’un 3-étoiles

Bien choisir son hôtelAvant de réserver, informez-vous sur l’hôtel et ceux des alentours. Quant aux étoiles, elles correspondent à des normes relatives à la surface de la chambre, de la salle de bains, des parties communes et du hall. Un bon hôtel 2-étoiles sera aussi confortable qu’un 3-étoiles médiocre dont le propriétaire n’a aucun souci de la clientèle. En prime, il coûtera généralement moins cher. Si vous recherchez un accueil chaleureux et simple, ne visez pas trop d’étoiles plus il y en a, plus le personnel est tenu d’être réservé face aux clients. Sachez aussi qu’il n’y a aucune obligation en matière de confort de literie, comme d’isolement phonique. Et que les prix sont fixés librement par l’hôtelier. Méfiez-vous des sites Internet où n’importe qui peut donner son appréciation sur un hôtel. Les remarques, flatteuses ou non, peuvent être écrites par des hôteliers qui essaient d’attirer des clients ou de les dissuader d’aller chez un confrère.

Ne tardez pas pour réserver

Faites votre réservation au moins trois mois avant votre séjour, ainsi vous pourrez choisir la meilleure chambre. N’hésitez pas à demander si vous pouvez bénéficier d’un avantage : balcon, vue, lit à baldaquin, etc. N’oubliez pas de préciser si vous souhaitez une chambre sur cour, au calme. Au téléphone, indiquez le nombre de personnes, la date précise et l’heure probable de votre arrivée, et donnez votre numéro de carte bancaire. Si vous n’y tenez pas, réglez les arrhes par chèque. Pour assurer votre réservation, confirmez-la par écrit (e-mail, fax ou lettre), en joignant votre numéro de téléphone. Ainsi, si vous êtes en retard, l’hôtelier vous appellera pour s’assurer de votre venue. Sans nouvelles de votre part, il peut encaisser votre première nuit, à partir des coordonnées de votre carte bancaire. Si un enfant dort avec vous, le supplément est laissé à la discrétion de l’hôtelier, qui n’est pas tenu de consentir à un rabais. En revanche, il n’a pas le droit, pour des raisons de sécurité, de loger un couple avec 2 enfants ou plus dans la même chambre. Dans ce cas, il faut louer une seconde chambre. L’hôtelier peut tout à fait refuser d’héberger un animal. A partir de 2-étoiles, l’hôtel est tenu d’avoir un veilleur de nuit.

En cas de vol dans votre chambre, portez plainte

Pour qu’il soit pris en charge, le vol doit avoir été commis par effraction. Veillez donc à bien fermer la porte et les fenêtres quand vous quittez votre chambre. S’il y a eu vol, portez immédiatement plainte au commissariat le plus proche. Les objets dérobés ne pourront être remboursés par l’assurance de l’hôtel, sur justificatifs ou factures, que dans la limite de ioo fois le prix de la chambre, et de seulement 50 fois si le vol a été commis dans votre voiture garée sur le parking de l’hôtel.

Croisière en voilier: les préparatifs

Si vous louez pour La première fois un voilier avec des amis, il y a des petites choses à savoir pour faciliter La traversée. Tout d’abord, ne prenez pas de valises, bien trop encombrantes, mais des sacs de voyage ou des sacs marins. Bannissez les escarpins et les chaussures à semelles de cuir. Prévoyez une paire de tennis à semelles blanches, confortables et qui ne tachent pas le pont. Emportez plusieurs petites serviettes éponge assez fines. Trop épaisses, elles se gorgent de sel et ne sèchent pas. N’oubliez pas les crèmes solaires à indice de protection élevé et les lunettes de soleil pour faire face à la réverbération du soleil sur l’eau. Et enfin, pensez au torchon, à l’essuie-tout, au sel, au poivre, à la moutarde, à l’huile et au vinaigre car les bateaux sont souvent vides. Pour le reste, demandez au loueur ou à votre skipper.

Le repassage sans fer

En voyage, on n’emporte généralement pas de fer à repasser. Cela n’empêche pas de vouloir rester élégante. Si vous disposez d’une salle d’eau, vous pourrez redonner de la tenue à vos vêtements en ouvrant le robinet d’eau chaude de la douche et en suspendant vos habits à proximité. La vapeur ainsi produite fera ainsi office de mini-pressing.

Du sable dans le filtre de la voiture

Vous avez passé les vacances à la mer… À votre retour, lavez la voiture à fond et contrôlez le filtre à air. En effet, l’air marin et les embruns accélèrent l’oxydation et le sable bouche le filtre.

Cheveux à la plage

Au bord de la mer, oubliez l’usage de laques. Elles contiennent de l’alcool, ce qui n’est pas bon pour les cheveux déjà soumis à rude épreuve avec le sel, le soleil et le vent. Profitez de ces vacances pour les chouchouter avec des masques restructurants.

Et les bagages dans tout ça ?

On a tous tendance à emporter trop de choses en voyage. Résultat des bagages trop lourds et des affaires qui restent au fond de la valise. Dans un premier temps, préparez tout ce dont vous croyez avoir besoin. Sélectionnez-en ensuite la moitié et remettez le reste dans l’armoire! Essayez, vous verrez !

Profiter des espaces libres : Enroulez les chaussettes et les sous-vêtements de façon à former des petits cylindres que vous glisserez dans les espaces de la valise restés libres.

Des robes sans un pli : Vous avez peur que vos robes ne se froissent dans la valise? Pliez chaque robe à la hauteur de la taille et glissez dans le pli une feuille de papier de soie.

Toujours sous la main : Mettez dans votre bagage à main ce qui est fragile, [es objets de valeur ou ce qui risque de vous manquer : ne vous séparez ni de votre argent, ni de vos bijoux, et gardez avec vous vos médicaments. Et glissez-y une brosse à dents de voyage, bien pratique!

Des médicaments de base : En prévision du départ, munissez-vous de quelques médicaments qui couvrent les bobos les plus courants coupures, maux de tête, nausées, insomnies, piqûres d’insectes, coups de soleil…

Bagages propres : Frottez les parties noircies et les marques de doigts avec une éponge douce imprégnée d’eau ammoniaquée. Certains sacs de voyage acceptent de passer en machine; une précision qui est indiquée sur l’étiquette…

Protéger le cuir : Votre bagage est en cuir : dans ce cas, confectionnez une housse en toile ou en jute, qui fermera avec des liens. Bien protégée, votre précieuse valise n’aura pas à souffrir des mauvais traitements dans la soute à bagages.

Que faire si vos bagages sont perdus ou volés ?

Bagages perdus ou volésPour les vols secs (sans forfait), l’assurance bagages, contre la perte ou le vol, est comprise dans le prix du billet. De l’enregistrement à l’aéroport, jusqu’au moment où le client est censé les récupérer, les bagages sont sous la responsabilité de la compagnie. Pareil au retour. En cas de perte ou de vol, faites une déclaration immédiate, dans l’aéroport, sur le lieu où vous devez récupérer vos bagages. Vous serez remboursée par la compagnie selon un prix fixé par kilo de bagages, en sachant que ce remboursement est souvent lent.

Dans le cas d’un forfait, l’agent de voyages est obligé de proposer une assurance lors de l’achat, et le client doit spécifier s’il la prend ou non. Si vous La refusez, vos bagages sont juste assurés le temps du voyage en avion, mais vous n’avez aucun recours si la perte ou le vol ont lieu pendant votre séjour, hors aéroport. Si vous avez pris une assurance, celle-ci pourra vous rembourser les vêtements ou les produits de toilette que vous seriez amené à acheter. Dans un second temps, elle vous remboursera une partie de vos bagages, sur la base de justificatifs, comme les factures. Cela prend du temps. Les bijoux, les appareils photo et les objets de valeur doivent faire l’objet d’une assurance spécifique.

Croisière en voilier: les préparatifs

Si vous louez pour La première fois un voilier avec des amis, il y a des petites choses à savoir pour faciliter La traversée. Tout d’abord, ne prenez pas de valises, bien trop encombrantes, mais des sacs de voyage ou des sacs marins. Bannissez les escarpins et les chaussures à semelles de cuir. Prévoyez une paire de tennis à semelles blanches, confortables et qui ne tachent pas le pont. Emportez plusieurs petites serviettes éponge assez fines. Trop épaisses, elles se gorgent de sel et ne sèchent pas. N’oubliez pas les crèmes solaires à indice de protection élevé et les lunettes de soleil pour faire face à la réverbération du soleil sur l’eau. Et enfin, pensez au torchon, à l’essuie-tout, au sel, au poivre, à la moutarde, à l’huile et au vinaigre car les bateaux sont souvent vides. Pour le reste, demandez au loueur ou à votre skipper.

Thalasso exigez un label de qualité pour votre séjour

Les centres en France sont tous de bon niveau. Les meilleurs établissements bénéficient du label Qualicert, délivré par un organisme indépendant depuis 1997.

Thalasso : le label Qualicert

Parmi Les normes exigées

  • Le centre doit se situer en bord de mer.
  • Une surveillance médicale permanente doit être assurée par une équipe professionnelle compétente. Les équipements spécialisés doivent être entretenus régulièrement afin d’offrir sécurité et hygiène.
  • L’hydrothérapeute doit vérifier systématiquement au minimum une fois le bon déroulement des soins individuels.
  • La préparation de l’enveloppement d’algues contient une haute concentration d’algues (80 %). Certains centres n’en contiennent que 10 %, le reste étant du kaolin, moins coûteux.
  • Les bassins sont renouvelés à hauteur de 20 % d’eau de mer fraîche chaque jour. Certains centres se contentent d’un filtrage quotidien sans renouvellement.
  • Les résultats du contrôle de l’eau sont affichés.
  • Le temps du soin, qui ne comprend ni le déshabillage, ni le rhabillage, est affiché en cabine. Il est bon de l’indiquer car on perd la notion du temps en cabine, et des établissements qui veulent faire du chiffre peuvent être tentés de ne pas le respecter.
  • Chaque peignoir est fait avec au moins 95 % de coton, ce qui permet de mieux le désinfecter lors du nettoyage.
  • L’enquête de satisfaction des clients du mois précédent est consultable, ainsi que la liste des améliorations apportées par l’établissement.
Menu